Que faire en cas de maltraitance ou négligence des enfants ?

Si vous avez la preuve que quelqu’un a maltraité ou il a négligé votre enfant ou vos enfants, vous devez prendre des mesures immédiates pour arrêter cette maltraitance ou négligence envers vos enfants. Même si, la personne qui a maltraité ou négligé votre enfant est votre ex-conjoint ou concubin juridique. Si vous n’avez pas eu le droit de garder votre enfant, vous auriez probablement le droit de demander une modification de l’accord de garde.

Les lois concernant les mauvais traitements et la négligence des enfants sont faites pour les protéger. Les processus de notification, d’enquête de maltraitance et de négligence varient selon les conditions où vous avez constaté l’action de maltraitance ou négligence. Vous devez donc consulter un avocat divorce expérimenté ou un avocat droit de la famille qui est pour revendiquer la maltraitance et la négligence des enfants.

Etape 1- Recueillir des preuves à l’appui de votre réclamation de la maltraitance ou négligence envers

les enfants

Beaucoup de parents se déplacent au tribunal pour réclamer que l’autre parent a commis un acte de violence ou de négligence envers les enfants. La maltraitance des enfants est traitée plus sérieusement que la négligence des enfants. C’est généralement parce la négligence envers les enfants est plus difficile à prouver. En règle générale, le tribunal tente d’utiliser des photos ou des dossiers de santé mentale de l’enfant pour tirer une conclusion que la maltraitance s’est produite. Si vous faites une réclamation que votre enfant a été victime d’abus ou de négligence, essayez de recueillir les preuves nécessaires pour faire admettre à la cour afin de traiter votre demande.

Ne pensez pas que vous êtes le seul à poser cette question. Vous pouvez demander de l’aide d’un groupe de soutien (vos proches, vos amis, une association) ou d‘un psychologue professionnel. Ils peuvent vous donner quelques conseils sur la meilleure façon de travailler avec les organismes reconnus par l’Etat, avec le système judiciaire et avec des agents des services répressifs dans votre région.

Etape 2- Évaluer la crédibilité de votre information avant de réclamer et d’accuser que l’enfant est maltraité ou négligé

 

Avant de faire une allégation concernant l’abus ou de négligence, examinez vos sources d’informations. Est-ce un ami? Un voisin? L’enseignant de votre enfant? Votre enfant? Évaluez la façon dont vous avez obtenu l’information. Déterminer s’ils ont un motif pour faire une réclamation. Si vous êtes la partie qui détient les informations, prenez immédiatement un rendez-vous avec votre avocat ou consulter un avocat en ligne. Il vous aide à déterminer d’une façon raisonnable s’il s’agit d’un abus ou de négligence.

Il est important d’examiner l’exactitude de vos renseignements et le biais de vos sources. Vous pouvez être poursuivi pour fausses allégations. Si le tribunal estime que l’abus ou de la négligence n’a pas eu lieu, votre conjoint ou ex-partenaire pourrait vous poursuivre pour diffamation ou calomnie. La diffamation est la publication d’une déclaration fausse ou préjudiciable à l’encontre d’une personne. La calomnie fait spécifiquement référence à une déclaration transitoire, comme une accusation verbale, qui tombe dans cette catégorie. Lorsque vous parlez à un avocat expérimenté en divorce ou droit de la famille, il va examiner les circonstances de votre cas. Il peut vous conseiller sur la meilleure façon pour vous protéger.

Etape 3 – Passez à l’action pour arrêter l’abus, la maltraitance ou négligence envers les enfants

Si vous avez déterminé que vous devez signaler la maltraitance des enfants ou négligence envers les enfants, il faut tout d’abord localiser votre enfant. Si vous croyez que votre enfant est chez une personne négligente ou abusive, appelez vite la police. Si vous ne faites pas cela, la situation ne peut pas être interprétée comme dangereuse. Expliquez aux agents de police ce qu’est arrivé exactement ou que de ce que vous pensez arriver. Exigez que l’enfant doive être retiré immédiatement de la personne négligente ou abusive. Lorsque vous appelez la police, un officier doit venir à la maison du gardien d’enfant et de vérifier la situation. Vous pouvez vous retrouver avec l’enfant sous votre garde dans les 24 ou 48 heures à une audience d’urgence.

Votre deuxième action peut être l’appel du service d’état approprié qui traite de la maltraitance et de négligence. Envisager de le faire de manière anonyme. Expliquer au service en ligne ce qui a eu lieu ou  vous croyez avoir lieu. Ils vont commencer à enquêter sur l’affaire.

Chaque fois que vous appelez un agent de police ou une personne qui travaille pour un organisme de maltraitance d’enfance, prenez note de tous ce qui s’est passé. Notez, quand est-ce que vous avez appelé, les noms des personnes à qui vous avez parlé, et ce qui s’est passé dans la conversation. Notez tout ! Vous pouvez être invité à témoigner en cour plus tard au sujet de ces conversations.

Etape 4 – Demandez l’aide d’un avocat de divorce pour préparer ou modifier l’entente de garde

Votre quatrième étape sera probablement d’aller au divorce ou tribunal de la famille. Vous devez travailler avec votre avocat pour demander un accord de garde qui prend en compte le risque d’abus ou de négligence. S’il y a déjà une entente de garde, vous auriez dans ce cas à modifier la présente convention.

Pendant que vous attendez la réponse du tribunal, il peut y a avoir des soucis extérieurs à votre ex-conjoint ou concubin juridique. Il peut par exemple faire face à des accusations criminelles. Si le tribunal vous demande d’être témoin, parlez avant tout avec votre avocat sur les conséquences de cela. Votre témoignage peut causer à votre ex-conjoint ou concubin juridique de subir des conséquences graves, comme les condamnations pénales, de fortes amendes et l’incarcération.

Il n’est pas facile de déterminer la meilleure façon de procéder, lorsque vous croyez que votre enfant est maltraité. Vous serez obligé d’équilibrer ente le bien-être de votre enfant et votre propre responsabilité. Restez en contact permanant avec votre avocat pour obtenir le meilleur résultat pour votre enfant et vous-même.

enfant maltraité ou négligé

N’hésitez pas à contacter gratuitement nos avocats par mail ou par téléphone

Si vous avez trouvé cet article intéressant, c’est qu’il peut être utile à vos amis et à vos contacts sur les réseaux sociaux. Merci pour votre partage.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.9/5 (32 votes cast)
Que faire en cas de maltraitance ou négligence des enfants ?, 4.9 out of 5 based on 32 ratings

Laisser un commentaire



Tweets
    Avocat Conseil Juridique